Mali : OU SONT PASSEES LES PREUVES DES FRAPPES AERIENNES DE BOUNTI ? ENTRE LA FRANCE, LE MALI ET LES ENQUETEURS DE LA MINUSMA QUI VEUT FLOUER QUI ?

Depuis les frappes aériennes menées le dimanche 03 janvier 2021 dans le village de Bounti, cercle de Douentza, ayant fait une vingtaine de morts, on va de polémique en polémique. Comme le dit un adage bien connu de chez nous : ‘’Même si on doit t’égorger, il faut dire la vérité’’.

Si les autorités maliennes et françaises confirment qu’elles ont des preuves, que ce sont des djihadistes qui ont été bombardés à Bounti, les témoignages des populations et le rapport des enquêteurs de la MINUSMA prouvent le contre.

Ce sont les tiraillements par-ci et par-là qui poussent les uns et les autres à poser les questions suivantes : Où sont passées les preuves des frappes aériennes de Bounti ? Entre la France, le Mali et les enquêteurs de la MINUSMA qui veut flouer qui ?

Depuis les premières heures de ces frappes aériennes ayant fait des victimes, le dimanche 03 janvier 2021, les populations locales et TabitalPulaaku ont crié à la bavure de la force française Barkhane contre des civils. Il ressort des explications des villageois que lors d’un mariage une vingtaine de personnes ont été tuées par des bombardements d’avions. Dans cette même mouvance, le CHE malien plus que jamais opposé à la présence de l’armée française au Mali, c’est-à-dire le président du parti Solidarité Africaine pour la Solidarité et l’Indépendance (SADI), Dr Oumar (…)

Check Also

European Union calls on foreign forces to leave Libya

EU Council President Charles Michel met with officials in Tripoli as more European officials are …