Magique ! Jupiter raccourcit le délai d’efficacité du vaccin (mais seulement en France)

L’efficacité du vaccin est désormais plus rapide en France que dans tous les pays européens. Formidable. Quel sera le prochain miracle ?

Il aura suffi que le président Macron apparaisse à la télévision, avec la Tour Eiffel en arrière-plan, et annonce son nouveau plan de lutte contre le Covid-19, pour que la science soit bouleversée du jour au lendemain. La preuve : jusqu’ici, il fallait attendre quinze jours après la deuxième dose pour que le vaccin soit efficace. Désormais, il suffira d’une semaine.

Olivier Véran lui-même est venu annoncer la bonne nouvelle sur le plateau de France 2, au journal de 20 heures de mardi 13 juillet. Le ministre de la Santé s’est réclamé d’une concertation avec Alain Fisher, le « monsieur vaccin » du gouvernement pour expliquer ce miracle digne de Jésus marchant sur l’eau.

Le 12 juillet, le vaccin agissait deux semaines après avoir été injecté. Le 13, une semaine suffisait.

Au train où vont les choses, on peut penser que ce délai devrait encore diminuer après la prochaine intervention du président de la République. Certains n’excluent pas que le jour où Emmanuel Macron sera officiellement candidat à sa réélection, le vaccin produira son effet 24 heures avant son inoculation.
« Harmonisation »

Reste une anomalie. En effet, rien ne change dans le reste de l’Union européenne. Au-delà des frontières de l’Hexagone, le délai nécessaire pour décréter que le vaccin est efficace demeure fixé à deux semaines. Pour les touristes désireux de se rendre à l’étranger, mieux vaut le savoir. Le même jour, un vacancier désireux de se rendre en Espagne est protégé en deçà des Pyrénées, mais pas au-delà. C’est gênant.

Pour expliquer ce mystère, Olivier Véran a expliqué qu’il s’agissait d’un simple problème d’ « harmonisation » au sein de l’UE. Si tel est le cas, vu la lourdeur de la mécanique européenne, il sera prudent de s’armer de patience.

En vérité, le ministre de la Santé, pour une fois, est trop modeste. La carte maîtresse de la France, celle qui permet à l’Élysée de bousculer la science comme les Bleus ont bousculé les Wallabies australiens lors du dernier test-match de rugby, c’est la présence de Jupiter à la tête de l’État, avec cette capacité inhérente aux dieux de bousculer l’ordre des choses, de se jouer des contraintes médicales et de révolutionner la science.

Tout changera au 1er janvier prochain, quand Emmanuel Macron prendra la présidence tournante de l’Union européenne pour six mois, alors qu’il sera en pleine campagne présidentielle. À partir de cette date, l’harmonisation tant attendue sera immédiate, et la bataille contre le Covid-19 sera un Austerlitz sanitaire.

Dans la foulée, le pays de Pasteur retrouvera le rang qui est le sien. La France produira le vaccin qu’elle a été incapable de produire jusqu’ici, et son effet sera rétroactif. À défaut du 1er janvier, le bouleversement attendu aura lieu le 1er avril.

Check Also

Arab Coalition Carries Out Airstrikes On Locations In Yemeni Capital

Operational objectives of airstrikes on locations in Yemen’s capital had been achieved, the Arab coalition …