Face à l’OTAN ? Les bons comportements de de Gaulle

Preuves flagrantes qu’ils y a des attitudes autres que les soumissions vassalisées, anachroniquement moyenâgeuses, face à cette institution de tous les désordres mondiaux. Les USA seraient, alors, le véridique «axe du mal» qui incite qui les suivent à devenir des États voyous ? En quelque sorte oui !

Partant de l’occident actuellement tétanisé, nous allons déconstruire leurs agitations si décousues : d’abord, en suivant pas à pas les ruses méconnues de de Gaulle envers l’OTAN – ensuite, en trouvant les auteurs vraisemblables de l’attentat sanguinaire de Moscou (les Occidentaux du terrorisme d’état qui n’ont même pas le courage de s’afficher directement !) – après, nous découvrons le concept de «fake com’» et son extrême nuisance – enfin, les suites si bénéfiques de la résolution de 25 mars 2024 du Conseil de sécurité de l’ONU concernant Gaza.

  1. Le méconnu de Gaulle face à l’OTAN ?

Suivons, pas à pas, ses démarches. Et relions-en tous les fils. Et nous aboutissons à des actions successives réfléchies qui décrivent que de Gaulle n’a jamais voulu suivre l’OTAN… Même si sa tâche présidentielle l’oblige à agiter des apparences… «C’est dans ce contexte que le général de Gaulle, fort de la légitimité que lui confère sa récente réélection à la tête de l’État, décide de faire un… coup d’éclat diplomatique. «La France, écrit-il le 7 mars à son homologue américain Lyndon B. Johnson, se propose de recouvrer sur son territoire l’entier exercice de sa souveraineté, actuellement entravé par la présence permanente d’éléments militaires alliés ou par l’utilisation qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l’OTAN». En clair, cela signifie partez, dégagez, foutez le camp (voir plus loin !)

• La France tourne le dos à l’OTAN

Trouvé ceci qui montre que le but transparent aura toujours été de quitter l’OTAN : «Rendue publique dès la mi-mars 1966, la lettre adressée par De Gaulle à Johnson étonne par son style… fort peu diplomatique. Sur le fond, toutefois, elle ne surprend personne. Car la décision du président français est en parfaite cohérence avec les idées qu’il défend depuis qu’il est revenu au pouvoir, huit ans auparavant. «L’OTAN ne correspond plus aux nécessités de notre défense», écrivait-il dès le 17 septembre 1958 dans un mémorandum adressé aux États-uniens et aux Britanniques…

Est-ce à dire que de Gaulle, dès 1958, souhaitait que la France quittât l’OTAN ? Officiellement, non. À cette époque, il se contentait de réclamer une réforme qui garantirait à la France à la fois plus d’autonomie par rapport à ses alliés – notamment en matière nucléaire – et plus de pouvoir au sein des instances dirigeantes de l’OTAN. En réalité, de Gaulle savait dès cette date que ses exigences étaient …inacceptables. C’est du moins ce qu’il expliquera à Alain Peyrefitte en 1963 : «Ce mémorandum n’était qu’un moyen de pression diplomatique. Je cherchais alors à trouver un moyen de sortir de l’OTAN et de reprendre ma liberté, que la IVe République avait aliénée. Alors, j’ai demandé la Lune. J’étais sûr qu’on ne me l’accorderait pas. (…) En ne répondant pas à mon mémorandum, (les États-uniens et les Britanniques) m’ont permis de prendre des dispositions qui m’amenaient peu à peu à sortir de l’OTAN, ce que je n’aurais pas pu faire si je n’avais d’abord essuyé ce refus. En fait, c’est ce que nous avons fait pas à pas depuis 1958».

Et ?

«Pour les Français, l’effet le plus tangible de la décision de 1966 restera cependant l’évacuation des 29 bases de l’OTAN installées sur le territoire depuis le début des années 1950. Châteauroux, Evreux, Laon, Toul, La Rochelle, Orléans, Verdun : pour ces villes, qui ont vécu à l’heure États-unienne pendant une quinzaine d’années, le départ des militaires et de leurs familles (100 000 personnes au total) est un véritable traumatisme. Une grande manifestation est d’ailleurs organisée à Paris le 16 octobre 1966 pour alerter les autorités sur le sort des 18 000 emplois menacés par la fermeture des bases. Le gouvernement réagira en tentant de sauver l’emploi par diverses incitations fiscales. Reste qu’une époque touche bel et bien à sa fin : celle où l’on voyait des Buick et des Chevrolet circuler sur les routes de l’Indre ou de Meurthe-et-Moselle, mais aussi celle des «PX» et des «AFEX», ces grandes coopératives où l’on trouvait des… Frigidaire, des Polaroïd et des disques de jazz ou de rock’n’roll…»

Car tel est le paradoxe : héritier autoproclamé du général de Gaulle, Jacques Chirac aura sans doute été, de tous les présidents de la Ve République, celui qui fit le plus pour rapprocher la France de l’OTAN. Alors que Mitterrand pensait que la fin de la guerre froide rendrait l’organisation obsolète, et que le temps était venu de construire une… Europe de la défense autonome, Jacques Chirac estimait qu’une «identité européenne de la sécurité et de la défense» pourrait s’affirmer dans le cadre de l’OTAN. D’où sa décision, dès décembre 1995, en pleine crise bosniaque, de faire siéger la France au conseil des ministres de la défense et au comité militaire de l’organisation. Ou, plus tard, de participer à plusieurs opérations conduites sous l’égide de l’OTAN, comme au Kosovo, en 1999, ou en Afghanistan à partir de 2001.

• Rien n’aura donc été comme les médias impardonnables l’auront toujours menti toutes ces décennies. Et donc ?

La France a 2 ennemis internes inexcusables : les médias qui trahissent en permanence et les politiques qui vendent le pays aux anglosaxons. Les 2 vont devoir réparer leurs impardonnables dommages. Oui l’argent devient le nerf de la Paix !

  1. Ce qui se passe au concret ?
    A) L’attentat de Moscou

La thèse des années 1970 «le terrorisme est toujours d’état» se voit, ainsi, confirmée. S’y ajoutent les incroyables incompétences stratégiques occidentales des agités anormaux actuels. 4 pistes les démolissent tous : L’Occident s’auto-nuit !

• La CIA actionne son bras armé Daech en Russie pour provoquer le chaos mondial !

1- «Qu’est-ce qui pousserait un groupe armé qui se dit sunnite à commettre un attentat sanglant contre un pays qui, dans le contexte du génocide à Gaza, défend bec et ongles les musulmans massacrés par Israël avec la bénédiction des États-Unis ?

L’attentat de Moscou intervient quelques jours à peine après la réélection du président Vladimir Poutine. Preuve que l’attentat de Moscou était … minutieusement préparé de longue date par les officines occidentales».

2- de Durga

«Pas édifiante du tout cette histoire islamiste rien qu’à voir l’apparence de ces types qui ne correspondent pas au profil de vrais islamistes radicaux.

Je penche plutôt pour CIA/MOSSAD/UK – la réunion des partis palestiniens à Moscou a dû soulever un caca nerveux côté rabbinat extrême droite car il y a eu un accord entre les différentes factions palestiniennes pour la formation d’un gouvernement d’unité nationale pour la Palestine. Pas sérieux çà avec tout le mal que Netanyahou et ses partisans de l’extrême-droite ont commis pour briser et fracturer la société palestinienne. Un rabbin virulent a même proféré des menaces envers la Russie. Il est évident que cela ne pouvait pas leur plaire et que l’on connait le pouvoir de nuisance du Mossad dans les attentats qui accusent leurs ennemis (Irak et Saddam Hussein) et font flop quelques années après.

3- Enfin la piste l’argent qui corrompt… Des mercenaires de multiples origines, motivés juste par de l’argent (- «l’autre moitié payable à la frontière» – là où ils se sont tous faits arrêter !). La question demeure le : «d’où vient l’argent payant l’attentat ?». Du terrorisme privatisé occidental noyauté par les terrorismes d’État. Et par les si dangereux fauteurs de guerres actuels. Sauf qu’ils perdent leurs nerfs et que leurs agitations forcenées les auto-désignent !

4- Comme prévu (tous les arts sont martiaux) ce sont les paniques des imposteurs avides occidentaux qui les précipitent…à faire n’importe quoi. Le pire est qu’ils se le cachent à eux-mêmes en disant n’importe quoi. Aucune intervention extérieure donc ! Le comble reste que ce terrorisme d’état-privé tente, si maladroitement de se dissimuler derrière d’autres entités…
B) Possibilités maintenues de «s’abstenir» de l’OTAN ?

De refuser l’Ukraine sur-otanisée ferait, alors, puissamment une Europe unie capable de foutre K.O. les imposteurs. Non la France n’a rien à voir avec l’Ukraine qu’otanisée. Mais alors tout à voir avec quitter l’OTAN. La paix majeure c’est la France quittant l’OTAN. Et rejoignant son meilleur homme politique : de Gaulle !

Ce qui clarifie ceci ? Dès la mort de de Gaulle tous les faux gaullistes l’ont trahi … à commencer par le hideux Pompidou qui au lieu de maintenir le sain «la politique ne se fait pas à la corbeille» – soit jamais de jamais un vrai politique ne croit à la dictature de marchés. Mais, tout au contraire, agit à fond afin de les écarter tous des décisions internationales… oui sans ce hideux Pompidou jamais il n’y aurait jamais eu le traité de Lisbonne, celui si illégal qui offre la création de la monnaie au… privé. Soit à l’ignoble et inculte dictature des marchés.

Alors que la Constitution de 1958 maintient que «le but des impôts équitables et progressifs reste d’alimenter es services publics» (oui la vraie Constitution empêche toute privatisation comme acte… anti-républicain. Carrément un grave délit !). Vu, aussi, que les impôts progressifs existent afin de… répartir toutes les richesses nationales entre tous (écrit noir sur blanc). Bref du pur Debré, qui, lui, n’a jamais trahi De Gaulle !!!

… et, ensuite, jusqu’à la déchéance destructrice, Sarkozy- Macron l’anti-gaullisme fut absolu : se dénudant dans la soumission plus que stupide aux USA. Au lieu de la farouche «indépendance» nationale. Ce summum pour la France. Tous ces traitres très ennemis du pays réel et légal !

• Revue Hérodote Russie et Europe
C) La Russie et la construction européenne

«Le sort de la Constitution européenne peut-il contribuer à modifier le destin de la Russie ? Une telle question peut sembler saugrenue mais elle se pose très fréquemment en Russie depuis les non français et néerlandais aux référendums sur le traité constitutionnel européen. En effet, les autorités russes discernent dans le retard, voire l’abandon définitif, de la Constitution une perte d’attractivité de l’Union européenne, ce dont Moscou compte bien profiter pour réorganiser sa zone d’influence traditionnelle, notamment en Europe orientale.

Vue de Moscou, et bien qu’ayant changé de nature, l’OTAN demeure une structure née d’une illogique de confrontation, qui continue de s’élargir vers l’Est, donc qui considère la Russie comme une puissance hostile. Les Russes auraient aimé pouvoir remplacer ce «bras armé des Américains en Europe» par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), au sein de laquelle la Russie jouit d’un poids similaire à celui des États-Unis. Mais le Kremlin estime désormais que les opérations de monitoring conduites par l’OSCE au cours des scrutins électoraux qui se tiennent dans les pays de la CEI sont un facteur de déstabilisation qui conduit au phénomène des «révolutions de couleur» comme l’organe en Ukraine. Il en va de même pour le Conseil de l’Europe à qui la Russie reproche de ne plus examiner tout problème autre que ceux relatifs à la démocratie et aux droits de l’homme».
3) Que signifient donc les «fakes com’» ? (nouveau concept)»

Les médias absolument traitres qui osaient mentir sur les fakes news (fausses nouvelles) commettent milles fois pire : des «fakes com’» (des com’ truquées et mensongères !). À noter que ce sont eux, aussi, toutes les fakes news actuelles ! Pas de quoi être fier de soi !

L’aspect le plus répugnant des «fakes com’» (nouveau concept : les fausses com’) macroriennes c’est

de tout mettre sur le dos des populations, seules accusées de tout

et qui devront payer es errances de ces dépravés

tout en devant tout réparer.

tout en se faisant (depuis l’étranger) toujours insulter et maltraiter en pire…

et le tout sans aucun contenu argumentaire rationnel et raisonnable

– juste gavés d’insensés mensonges de propagandes que rien ne permet de croire..

Et c’est avec «ça» que les irresponsables macroriens veulent déclencher une guerre mondiale ?

Il faut qu’ils soient vraiment très acculés à l’échec pour tomber aussi bas !!

Pierre de Gaulle : «La Russie peut se passer de l’Europe mais nous ne nous passerons pas de la Russie»

Issue de «la Russie appartient «naturellement» à la grande Europe» Charles de Gaulle à la Libération

• Envers qui Emmanuel Macron est-il redevable

Passer, face à l’OTAN de la grandeur incorruptible de de Gaulle à la déchéance néolibérale qui perd toute cohérence rationnelle et se vautre dans le hideux ?… «On présente souvent le président Macron comme un Rothschild Boy. C’est exact, mais c’est accessoire. Thierry Meyssan montre qu’il doit sa campagne électorale principalement à Henry Kravis, le patron d’une des plus grandes sociétés financières globales, et… à l’OTAN ; une trop lourde dette qui pèse aujourd’hui sur la solution des génocides».

• La politique de la France se refait à la corbeille !

Autre lucidité gaullienne ? «Précisons pour les plus jeunes que «la corbeille» était le petit nom donné à la Bourse de Paris. Le Général de Gaulle avait un jour lancé cela «la politique de la France ne se fait pas à la corbeille». Il entendait ainsi signifier que le cours de bourse des actions ou les états d’âme des investisseurs lui étaient indifférents.

Il marquait ainsi le clivage de principe entre l’action publique et les vicissitudes de la vie des affaires.

Ce clivage est mis à mal par des responsables politiques qui veulent que le public singe le privé. Nous vivons intensément, actuellement, les catastrophes créées par ces idées si loufoques !!!

«Ils demandent ainsi de pseudos enquêtes aux cabinets d’audit… privés pour savoir comment mener les actions… publiques. Ils se font noter (scolairement hébétés !) pour pouvoir endetter leur pays jusqu’à n’en plus pouvoir, Ils demandent à des cabinets d’avocats de rédiger des projets de lois ou de décrets non-républicains… Ils prêtent aux banques quand le système financier privé se porte mal quitte à mettre les finances publiques au plus… mal»… Mais jamais l’inverse !

«Et puis il y a la dernière !

Quand le FMI indique que «nos» (nos ?!) banques sont sous-capitalisées, l’État, effrayé par la chute du cours des actions des banques (la Constitution de 1958 clarifie que les gouvernements ne sont pas là afin d’enrichir le privé. Ce qui parait très raisonnable, non ?), fait une réunion. Où est proposé que ce même État participe au capital de ces mêmes banques à travers des actions de préférence (des actions sans droit de vote).

Ce comportement a une cause plus profonde qui tient à l’incapacité majeure des pouvoirs publics à adopter les… lois utiles. Quand l’État n’est plus capable d’adopter la règle de droit idoine, il se transforme en gestionnaire qui met un sou à droite, en enlève un à gauche. Un triste comptable si sans cervelle !

Mon Général ils sont (re)devenus fous !

L’antipolitique de la France se refait à la corbeille !»
4) L’avenir redevient bénéfique ?

La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU concernant Gaza a été adoptée ce 25 mars, par 14 voix pour et une abstention (les U.S.A.). La résolution 2827 «exige un cessez-le-feu humanitaire immédiat pendant le mois du ramadan» – Cessez -le-feu destiné à devenir pérenne et durable.

– Les «commanditaires» des horreurs sur le front ukrainien sont occidentaux ils ne se sont pas abstenus

Leurs buts inavouables c’est de ruiner l’Ukraine et de voler les richesses russes.

Rien que cela !

L’incohérence irréaliste de ces personnages lunatiques appartient concrètement à leurs graves mises en danger de la vie des autres.

Le monde multipolaire, et qui, par cela, annihile les conflits, va mettre fin à leurs actes d’incapables notoires.

Puisque pas d’autre solution que la chute tangible de l’Occident

Et alors le monde entier va, enfin, commencer… à vivre !

comme ceci…

• La Russie lance les jeux de l’amitié pour concurrencer les Jeux olympiques

La Russie lance les Jeux de l’amitié pour concurrencer les Jeux pseudos olympiques, le CIO vent debout

… Jeux de l’amitié

Check Also

U.S. Says Russia ‘Likely’ Deployed Anti-Satellite Weapon In Space; Moscow Rejects Claim

The Pentagon has said Russia “likely” deployed an anti-satellite weapon in space earlier this month, …